Les shampoings et les gels douches osez le naturel

Les shampoings et les gels douches osez le naturel

Par le Dr CONSTANTINI médecin et spécialiste en Biologie médicale.

Quels sont les ingrédients des shampoings du commerce?

Les shampoings / gels douches (sauf le shampoing/gel douche d'Alep) ne sont pas constitués de savon, mais de détergent.
Ce sont presque toujours le SLS, Sodium Laureth Sulfate ou ses dérivés, irritants pour la peau et les yeux : SLS, SLES, ALES...
Ils servent à décaper les graisses des moteurs, les sols des industries.
En laboratoire, on utilise le SLS pour irriter la peau avant une expérimentation. Le SLS ne s'utilise en labo qu'avec des gants, voire avec un masque !

Leur utilisations dans les cosmétiques date de la seconde guerre mondiale, par l'armée américaine : il fallait aux soldats un produit pour le lavage en eau de mer.
Depuis, le SLS a supplanté le savon dans le monde en raison de son coût dérisoire.

Quelle est la conséquence du lavage de la peau et des cheveux par le SLS (Sodium laureth sulfate) et les autres dérivés du laureth sulfate ou lauryl sulfate?

Ils irritent la peau et la décapent de leur film hydro-lipidique protecteur induisant ainsi une perméabilité accrue aux allergènes et substances toxiques contenues dans les shampoings et gels douches qui peuvent alors provoquer des lésions de type eczéma, favoriser le passage des nitrates et autres toxiques à travers la peau, leur diffusion, et leur accumulation dans l'organisme.
Une étude récente de The University of Georgia Medical College montre que le SLS s'accumule petit à petit, à chaque toilette, dans les yeux (responsable de cataractes), le cerveau (incriminé dans la maladie d' Alzeimer), le cœur, le foie, et tous les organes, retardant les guérisons chez l'adulte, et le développement chez l'enfant.
Une autre étude a montré que le SLS est contaminé par la dioxine qui va se combiner avec les nitrates et traverser la peau.

Et je ne vous parle pas des autres substances toxiques de vos shampoings tels les parabens, collagène, DEA, EDTA, formaldéhyde, PEG...

Pourquoi les fabricants de cosmétiques utilisent-ils ces produits toxiques ?

Bien sûr, le coût dérisoire du SLS est la première raison de leur utilisation, mais ce n'est pas l'unique explication.
Le consommateur a lui aussi une part de responsabilité car ces produits sont destinés à la consommation de masse.
Prenons par exemple le shampoing qui est un produit complexe et élaboré.
Que demande le consommateur :
1) Un shampoing qui nettoie, démêle, et donne de beaux cheveux brillants, légers, et faciles à coiffer.
2) Un shampoing dont le prix est raisonnable
3) Un shampoing pratique, si possible 2 en 1 (avec après shampoing) pour gagner du temps.

Tous les ingrédients nocifs des shampoings n'ont pas pour but d'intoxiquer les gens, car les firmes cosmétiques ne sont pas des bandits des grands chemins, mais pour répondre à faible coût aux exigences 1) 2) et 3)
Etes vous prêt à accepter un shampoing 100% naturel qui démêle moins bien, ou qui mousse moins, ou plus cher, ou moins pratique, qui nécessiterait un prélavage avec une substance naturelle ?
La majorité d'entre vous répondront par "non" ou "peut-être pas".

Que deviennent nos cheveux quand on se lave avec un shampoing du commerce?

Il faut savoir qu'un shampoing, possède un agent moussant très agressif (SLS, SLES...)
Le cheveu perd sa pellicule hydro-lipodique naturelle, et même partiellement ses protéines.
Il est mis à nu, altéré : cela est compensé par une cire, incorporée dans les shampoings du commerce, qui va filmer le cheveux et lui redonner une tenue : (ni vu ni connu !) mais en même temps l'étouffer, et boucher les pores cutanées : Il s'en suit démangeaisons, pellicules, affaiblissement des racines des cheveux, pertes de cheveux.

Quelles sont les alternatives aux shampoings du commerce ?

1) Les shampoings / gels douche d'Alep : 
Ils vous assurent un lavage sain, naturel et respectueux de l'environnement.
Ils assurent la bonne santé de la peau et du cuir chevelu. (Le cuir chevelu est la peau du crâne sur laquelle poussent les cheveux), débouchent les pores, assurant une bonne aération de la peau, nécessaire à la pousse des cheveux.
Ils respectent la gaine du cheveux et le film hydrolipidique, sans avoir recours aux cires.
Les shampoings d'Alep nouvelle formule Alepia sont désormais adaptés aux eaux calcaires des villes françaises.


L'après-shampoing Alepia constitue un excellent soin, en complément du shampoing d'Alep pour de beaux cheveux faciles à coiffer.
Un autre démêlant très bon marché peut être élaboré à la maison : Mettre 1 cuillérée à soupe de vinaigre dans un grand bol rempli d'eau, rincer les cheveux jusqu'aux pointes avec ce mélange. Le vinaigre est bon pour les cheveux et les rend brillants et légers.

2) Le savon d'Alep
Une autre alternatives aux shampoings du commerce.
Son avantage est qu'il est doux pour les cheveux, sain et respectueux de l'environnement, élimine démangeaisons et pellicules.
Son inconvénient est son pH un peu élevé, qui va rendre les cheveux longs difficiles à coiffer. 
Tous les savons d'Alep conviennent au lavage des cheveux, quel que soit le pourcentage de laurier.

3) L'argile béloun spéciale cheveux
C'est une argile saponifère qui nettoie avec une extrême douceur le cuir chevelu et absorbe le sébum et les impuretés comme un buvard.

Idéal pour les cheveux normaux ou gras.

L'argile béloun s'utilise seule, ou mieux en association avec un shampoing Alepia, et rend les cheveux léger et en bonne santé.

4) Le lavage des cheveux à la poudre d'Ortie
Incroyable mais vrai ! L'ortie est très riche en vitamines, protéines, minéraux, acide formique et acide acétique.

Elle contient une substance mucilagineuse constituée de polysaccharides, qui gonfle au contact de l'eau et produit une substance visqueuse.
Cette substance nettoie parfaitement, comme un savon, avec une grande douceur. De plus, la présence naturelle dans la plante d'acide acétique va s'opposer à l'action néfaste de l'eau calcaire sur les cheveux et le cuir chevelu.
Si le lavage à l'ortie vous tente (pour ma part, je suis un inconditionnel), voici comment faire :
Dans un bol, mélanger 5 cuillers à soupe d'ortie en poudre séchée et moulue dans un bol (10 cuillers si vous avez les cheveux longs)
Mélanger à de l'eau du robinet pour obtenir une consistance de gel liquide (il ne faut pas que le mélange soit trop épais)
Appliquer sur les cheveux préalablement mouillés et masser soigneusement le cuir chevelu sans négliger aucune zone, car ce soin est très bénéfique.
Laisser poser quelques minutes, par exemple le temps de laver le reste du corps (au savon ou à l'ortie, car l'ortie lave et soigne la peau, et les plis).
Rincer abondamment.
Le lavage à l'ortie procure une sensation de bien-être.

Sortez des sentiers battus, Osez le naturel, votre corps vous remerciera de la plus belle façon.

Bibliographie :

1. Laurence Wittner : Le palmarès des cosmétiques 2008. (Alepia a présenté sa candidature pour l'édition 2009)
2.Phillip Day : Krebs, Stahl, Strahl, Chemo & Co: Vom langen Ende eines Schauermärchens, Credence Publications, page 108
3.Samuel S. Epstein und Richard D. Grundy : Consumer Health and Product Hazards/Cosmetic Drugs, Pestizides, Food Additives, Volume 2du Legislation of Product Safety, MIT Press, 1974.
4.Die Dienststelle von Senator Kennedy zitiert diese Erklärung unter http:/www.senate.gov/~kennedy/statements/970910fda.htlm.
5.National Toxicology Program 1990, National Cancer Institute, HHS Fluoride Report 2/91 http:/www.thewinds.org/archive/medical/fluoride01-98.html. http://www.thewinds.org/archive/medical/fluoride01-98.html
6.Epstein, Samuel S.: The Politics of Cancer Revisited,
7.Öko-Test, Heft 06/2001
8.d'Raye, Tonita und National Toxicology Program 1990, National Cancer Institute, HHS Fluoride Report 2/91.
9.Veröffentlichung der National Academy of Sciences, NRC, 1993, Seite 313.
10.Öko-Test, Heft 04/97
11.Judi Vance: "Beauty to Die For"
12.Steinman, D. & Samuel S. Epstein: The Safe Shopper's Bibl
13.Natur & Kosmos Juni 2001